Un petit-fils ou un fils?

 

La cour d'appel de Londres a mis le point à l'affaire qui a duré 5 ans et a autorisé un programme très inhabituel de maternité de substitution. Tout est inhabituel dans celui-ci. Le fait est que Madame M âgée de soixante ans deviendra la mère porteuse de l'enfant, et l'ovule qui sera fécondé et implanté, appartient à la fille décédée en 2011 de Madame M.

La fille de Madame M. a longtemps lutté contre le cancer de l'intestin. Même avant le début de la voie difficile de la thérapie, les médecins ont recommandé à la fille de congeler les œufs pour le cas où le traitement sera réussi et elle voudra par la suite avoir des enfants. De nombreuses jeunes femmes qui s'engagent dans un chemin long et difficile pour lutter contre une terrible maladie subissent une telle procédure. Ceci se fait pour la raison que les ovules deviennent impropres à la fécondation après de nombreux cours de radiothérapie et de chimiothérapie qui se déroulent pendant le traitement du cancer. Dans ce cas, des gamètes propres préalablement congelés ou ceux-ci donnés viennent à la rescousse.

Malheureusement, la fille de Madame M. n'a pas réussi à gagner la lutte contre le cancer. Elle voulait vraiment avoir des enfants et une famille heureuse et complète. Cependant, pendant la vie, le sort n'a pas voulu que le rêve devienne réalité. En commémoration de sa fille décédée et en accomplissant son souhait, Madame M. a décidé de donner naissance à un enfant en utilisant le matériel biologique de sa fille décédée.

Ayant pris sa décision, en 2014 la femme avait demandé aux autorités l'autorisation de la procédure, mais a reçu un refus. Le problème tenait au fait que la fille de Madame M. n'avait pas donné son consentement écrit pour le transport de ses ovules congelés de Londres, où ils étaient stockés, à New York, où la procédure de fécondation in vitro aurait dû être effectuée. Les serviteurs de Thémis n'ont pas pris en considération le fait que la fille malheureuse n'avait pas été capable de donner les consentements.

Après avoir reçu le refus des autorités, Madame M. a déposé des documents devant la cour d'appel de Londres. L'affaire a été très délicate et touchante. Au cours de l'audience, Madame M. répétait les paroles de sa fille décédée. À un certain moment, la fille a réalisé qu'elle ne pourrait jamais quitter l'hôpital en vie, qu'elle ne pourrait pas donner naissance et élever un bébé. C'est pourquoi elle a demandé à sa mère de porter son enfant. Elle leur a aussi demandé d'élever son enfant avec son père. Elle disait qu'elle ne doutait pas que son bébé se sentirait bien, car il aurait les meilleurs parents au monde.

En outre, les documents indiquant que la clinique cessera de stocker le matériel génétique et les œufs seront détruits dans le cas où le tribunal déclare irrecevable la requête de Madame M. ont été soumis au tribunal.

La cour d'appel a jugé tous les faits plus encore que convaincants et a rendu la décision d'autoriser Madame M. à satisfaire le dernier souhait de sa fille — de donner naissance à un enfant. Le tribunal n'a pas considéré l'âge de la demanderesse comme un obstacle, car la limite supérieure de l'âge de la mère porteuse n'est réglementée par aucun acte législatif.

La grossesse à cet âge est certainement une initiative audacieuse et risquée. Néanmoins, cette histoire est un exemple frappant de fidélité maternelle, de volonté de prendre toutes les mesures pour satisfaire le désir de son enfant.

Nous vous recommandons de lire:

  • Le chocolat pendant la grossesse Le chocolat pendant la grossesse Peux-je prendre une autre tablette?Comme on le sait, il arrive «des bizarreries gustatives» chez des femmes enceintes. Quelqu'une a envie des aliments salés, quelqu'une veut manger des fraises avec du piment rouge, et quelqu'une ne peut pas vivre sans des sucreries. La fois procha... en savoir plus
  • Le groupe sanguin et les capacités procréatrices continuationLe groupe sanguin et les capacités procréatrices continuation L'incompatibilité AB0Ainsi que le montre le tableau ci-dessus, si la mère a le premier groupe sanguin, et le père a d'autre groupe, l'enfant peut en hériter le premier, le deuxième et le troisième groupes avec un divers niveau de probabilité. En ... en savoir plus
  • La FIV : ce qui va se passerLa FIV : ce qui va se passer La fertilisation extracorporaire est une procédure complexe en plusieurs étapes, dont la phase finale est l'implantation d'embryons dans la cavité utérine de la femme. Le succès de toute la procédure dépend de la qualité du fœtus à... en savoir plus
  • Attention au cancer!Attention au cancer! Dans le monde actuel, le cancer du sein a pris une position de leader solide parmi les maladies oncologiques dans tous les pays. Les grands spécialistes et les cliniques développent et mettent en œuvre de nouvelles méthodes de traitement de cette terrible maladie. Par cont... en savoir plus
  • Libido (part 1)Libido (part 1) Le terme «libido» a été utilisé par le psychologue et neuropsychiatre autrichien Sigmund Freud.  Lorsqu'il a décrit la sexualité, il a suggéré que ce terme soit compris comme instinct sexuel ou désir sexuel.  Freud a d&eac... en savoir plus

 



Entering your comment.



* Toutes vos données personnelles sont strictement confidentielles et ne seront pas divulguées

VEUILLEZ CONTACTER NOTRE COORDINNATEUR QUI VOUS FOURNIRA LA BROCHURE DÉTAILLÉE DU PROGRAMME QUI VOUS INTÉRESSE, ET APPORTERA TOUTE L’AIDE NÉCESSAIRE.


* Toutes vos données personnelles sont strictement confidentielles et ne seront pas divulguées

Наверх
Закрыть
X

Nous serons heureux de vous voir parmi les partenaires de notre société. Si vous nous recommandez à vos amis / connaissances, et qu'ils deviennent clients de notre société, nous serons heureux d'offrir une réduction d'un montant de 2000 € à vous et à votre ami/connaissance.