La nouvelle de la naissance en Chine des premiers enfants génétiquement modifiés en novembre dernier a ouvert une nouvelle ère dans la lutte contre les maladies génétiques. Le généticien He Jiankui a modifié le gène CCR 5 par le système CRISPR-cas9. Grâce à cette modification au génome, l'une des filles jumelles a obtenu l'immunité contre le virus de l'immunodéficience humaine. La réussite de cette expérience suggère que dans un avenir proche, les enfants génétiquement modifiés cesseront d'être le thème des œuvres d'écrivains de science-fiction et entreront fermement dans notre réalité.

Les modifications au génome ne sont pas encore disponibles pour une application généralisée. Cependant, il existe des méthodes pour programmer de nombreuses caractéristiques du futur bébé. En 2009, la société américaine de biotechnologie 23andMe a introduit un nouveau service - «Calculateur de l'héritage». Le système permet, sur la base des résultats des tests d'ADN des futurs parents, de déterminer avec une grande précision les paramètres de vos futurs enfants, par exemple: les caractéristiques de la couleur des yeux et des cheveux, l'intolérance au certain nombre d'aliments, le risque de pathologies génétiques congénitales, etc.

En 2016, sur la base du «Calculateur de l'héritage», un service de projection de l'enfant a été lancé avec l'utilisation de la fécondation in vitro. Sur la base d'un questionnaire que le couple remplit en fonction des caractéristiques qu'il souhaite pour l'héritier planifié, les spécialistes-généticiens effectuent le caryotypage de la mère et sélectionnent les donneurs de liquide séminal.

Selon le professeur Hank Greely de l'Université de Stanford, au bout de 20-40 ans, des générations viendront au monde exclusivement à partir d'embryons construits. Il suffira aux futurs parents de remettre au laboratoire le sperme du père et un petit morceau de peau de la mère, à partir duquel un ovule sera élevé. À l'avis du chercheur, dans la première étape, les mutations génétiques et puis les gènes présentant le risque d'avoir les maladies polygonales (par exemple, la maladie d'Alzheimer) seront rebutées, et puis vous pouvez sélectionner les caractéristiques d'aspect — la taille, la couleur des cheveux et des yeux, la carrure, etc.

Les opinions du public diffèrent quant à ces technologies. Par exemple, Marcy Darnovsky, la directrice exécutive du Centre de génétique, pense que l'utilisation de différents systèmes permettant de sélectionner les caractéristiques des futurs enfants est inacceptable sur le plan social et éthique. En outre, la sélection des embryons selon les caractéristiques est interdite au niveau législatif de plusieurs États. Cependant, s'il est très probablement que le couple puisse avoir la maladie génétique, mais il est possible de concevoir un enfant en bonne santé au moyen de la fécondation artificielle, pourquoi n'élimine-t-on pas tous les risques possibles et ne bénéficie-t-on pas de l’assistance des généticiens et des médecins de fertilité? De cette manière, nous pouvons réussir de réduire à zéro l’émergence et le développement de maladies déjà existantes.



Nous vous recommandons de lire:

 



Entering your comment.



* Toutes vos données personnelles sont strictement confidentielles et ne seront pas divulguées

VEUILLEZ CONTACTER NOTRE COORDINNATEUR QUI VOUS FOURNIRA LA BROCHURE DÉTAILLÉE DU PROGRAMME QUI VOUS INTÉRESSE, ET APPORTERA TOUTE L’AIDE NÉCESSAIRE.


* Toutes vos données personnelles sont strictement confidentielles et ne seront pas divulguées

Наверх
Закрыть
X

Nous serons heureux de vous voir parmi les partenaires de notre société. Si vous nous recommandez à vos amis / connaissances, et qu'ils deviennent clients de notre société, nous serons heureux d'offrir une réduction d'un montant de 2000 € à vous et à votre ami/connaissance.